** Pleurs et coliques du nourissons **

La proximité corporelle mère/enfant est essentielle pour le bébé et permet à la mère de répondre plus vite aux signaux qu'émet l'enfant, souvent sans même qu'il ait besoin de pleurer.
Il est logique que si l'enfant qui se sent rassuré et en sécurité et à qui l'on répond sans délai, pleure moins. D'ailleurs, on peut remarquer que dans les sociétés où l'on porte constamment les bébés, ces derniers ne pleurent que très rarement. Une étude menée par Us Unziker et Ronald Barr de l'université Mac Gill au Canada est venue corroborer ces constations. Ils ont comparé les bébés des mères auxquelles on avait demandé de les porter davantage aux bébés du groupe contrôle. Ils ont constaté 43% de pleurs en moins sur 24 heures et jusqu'à 51% de pleurs en moins en soirée (de 16h à minuit). Enfin ils concluaient que le portage pouvait être particulièrement bénéfique pour les bébés atteints de colique. Les porter de façon systématique permettrait sans doute de prévenir, du moins en partie, ces épisodes douloureux et bien pénibles autant pour l'enfant que pour les parents.